Sport Live
Welcome
Login / Register
loading...

Most Popular Articles


  • Support US

    . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . . .

    Read more »
  • Premier League : Arsenal l’emporte au finish !

    Pour le compte de la treizième journée de Premier League, Arsenal se déplaçait à Burnley. Les Gunners qui ont longtemps buté sur une vaillante équipe de Burnley, rafle la mise dans les ultimes secondes grâce à Sanchez.

     

    Après son probant succès lors du derby londonien face à Tottenham (2-0), Arsenal voulait enchaîner ce dimanche face à Burnley. Pour ce déplacement périlleux, Arsène Wenger concoctait un 3-4-3 avec le trio Iwobi, Alexis Sanchez, Lacazette. Le technicien français devait composer avec le forfait de Mesut Ozil malade. Dans les premières minutes de la rencontre, Burnley jouait haut, ce qui gênait quelque peu les Gunners. Il fallait attendre la huitième minute pour entrevoir une opportunité londonienne. A 25 mètres des buts, Alexis Sanchez tentait sa chance mais cela passait à droite du but de Pope. Quelques secondes plus tard, Brady décalé côté gauche, adressait un bon centre pour Barnes devancé par Mustafi (10e). Les Clarets se montraient une nouvelle fois dangereux.

    Barnes décalait Gudmundsson qui éliminait Monreal d’un crochet avant de décocher une lourde frappe déviée sur son poteau par Cech (15e). Les hommes de Wenger réagissaient sur une accélération de Lacazette côté gauche qui centrait pour Ramsey. L’international gallois voyait sa demi-volée passer au-dessus (19e). Malmené par une vaillante équipe de Burnley, Arsenal éprouvait des difficultés pour s’approcher des buts de Pope. Sur un ballon mal renvoyé, Monreal frappait de 25 mètres mais sa tentative filait juste à côté (27e). Sur une faute concédée par Koscielny, les Clarets obtenaient un excellent coup-franc. Brady enroulait sa frappe du gauche et obligeait Cech à détourner en corner (39e). Dans ce premier acte, Arsenal ne montrait pas grand chose et ne parvenait pas à cadrer ses tentatives.

    Arsenal s’en sort bien

    Au retour des vestiaires, Arsenal se procurait une occasion nette. Décalé sur la gauche, Alexis Sanchez rentrait dans la surface et servait Kolasinac. Le latéral des Gunners voyait sa frappe détournée en corner par un tacle salvateur de Mee (50e). Dans la foulée, Sanchez alertait Lacazette dont la frappe en pivot n’inquiétait pas Pope (51e). Arsenal se montrait plus pressant dans ce second acte mais s’exposait aux contres de Burnley. Gudmundsson effectuait une superbe chevauchée côté droit et repiquait dans l’axe avant de décocher une frappe puissante captée par Cech (58e). Arsenal manquait clairement d’imagination à l’approche des buts de Pope.

    Les Clarets tentaient de trouver l’ouverture. Sur un centre de Brady, Defour se saisissait du cuir et voyait sa tentative contrée par la défense d’Arsenal (70e). Peu à son avantage cet après-midi, Alexandre Lacazette cédait sa place à Welbeck à onze minutes de la fin. Arsenal pensait bien ouvrir le score. Sur une combinaison avec Wilshere, Alexis Sanchez frappait du pointu. Tarkowski déviait malencontreusement le ballon et manquait de surprendre son propre gardien (81e). Dans les ultimes secondes, Arsenal obtenait un penalty. Sur un centre de Xhaka, Kolasinac remettait le ballon de la tête vers Ramsey qui s’écroulait dans la surface. L’arbitre indiquait le point de penalty. Alexis Sanchez transformait la sentence et permettait aux siens de l’emporter (0-1, 90+2). Grâce à ce succès incroyable, les Gunners recollent au podium et reviennent à un point de Chelsea.

    Read more »
  • Une nouvelle piste en Ligue 1 pour Laurent Blanc !

    L'ancien entraîneur du Paris Saint-Germain suscite les convoitises. Après avoir été annoncé en Turquie notamment, c'est en France désormais que le Cévenol posséderait une touche sérieuse.

    Qu’on se le dise, Laurent Blanc revient sur le devant de la scène. Le technicien français est régulièrement cité ces dernières semaines pour atterrir sur un banc de touche. Récemment, la sélection américaine lui faisait les yeux doux. Cette semaine, c’est en Turquie que Blanc était annoncé. Après avoir éjecté Igor Tudor, la direction de Galatasaray s’intéressait fortement au profil de l’ancien entraîneur du PSG. Celui-ci semble enfin prêt à reprendre du service après un limogeage du Paris SG pour le moins rocambolesque.

    « Ce qui m’intéresse, c’est d’essayer d’avoir un beau projet. Si un dirigeant m’offre la possibilité d’un challenge comme celui-là, je le ferais avec grand plaisir. Je suis maintenant apte. Je ne l’étais pas il y a 5 ou 6 mois, » confiait lors d’une conférence de presse le Cévenol. Ce dimanche, Téléfoot révélait qu’une écurie du championnat de France souhaiterait jeter son dévolu sur l’ancien sélectionneur des Bleus. Dix neuvième au classement, le LOSC aurait érigé en priorité absolue la piste Laurent Blanc.

    Laurent Blanc va-t-il accepter le challenge lillois ?

    L’état d’urgence est décrété dans le Nord où la situation sportive devient encore plus intenable depuis la défaite du club nordiste (0-3) samedi à Montpellier. Alors qu’un entretien préalable à un licenciement doit avoir lieu avec Marcelo Bielsa, le quatuor Da Cruz, Sacramento, Delaval, Mantaux gère provisoirement l’équipe première. Un intérim qui ne devrait pas donc pas s’éterniser alors que la fronde du public lillois se montre de plus en plus intense.

    L’arrivée d’un coach chevronné offrirait sûrement un zeste de sérénité à Lille. Reste à savoir ce qu’en pense le principal protagoniste, lui qui a martelé à plusieurs reprises jadis qu’il ne souhaitait pas prendre une équipe en cours de saison. Les dirigeants lillois seront-ils capables d’infléchir la position de Blanc ? Vont-ils réussir à se séparer de Marcelo Bielsa sans y laisser trop de plumes sur le plan financier ? Réponse dans les prochains jours...

    Read more »
  • Serie A : le terrible début de saison de Benevento

    Pour sa première saison dans l'élite du football italien, Benevento est rentré dans l'histoire du football avec 13 défaites en l'espace de 13 matches. Tous les observateurs se posent une seule et même question : quand est-ce que le club giallorosso va-t-il enfin décoller ? Décryptage.

    Nous sommes le 8 juin 2017, Benevento est barragiste et rêve de sa première promotion en Serie A. Le club de la région de Campanie ( à 50 km de Naples) parvient à se défaire de Carpi (0-0 ; 1-0) qui voulait regoûter au plus haut niveau après être (re)descendu à l’issue de la saison 2015-2016. Mais c’est finalement le club au symbole de sorcière qui prend l’ultime ticket pour la Serie A. Le Président Oreste Vigorito en est conscient : le mercato estival pourrait annoncer les prémices de ce qui se passera durant la saison. Le but est de réaliser ce rêve qui est de se maintenir. Le club prend les choses en main et dépense près de 27 millions d’euros et va recevoir un 6/10 dans les colonnes de la Gazzetta dello Sport. Mais un marché des transferts n’amène que peu de certitudes et Benevento va le connaître à ses dépens.

    Depuis le 20 août, le sort semble s’acharner sur le promu. En l’espace de 13 rencontres jouées, Benevento n’a pas réussi à remporter le moindre point et a enchaîné 13 défaites d’affilée. Une telle série permet au club de Campanie d’être le club en Europe qui a connu le plus mauvais départ en championnat. Oui vous avez bien lu, le club transalpin a réussi à battre les records de Grenoble ou encore d’Arles-Avignon lors de leur passage en Ligue 1. Mais ce n’est pas tout puisque Benevento arrive même à battre le record de Manchester United lors des années 30.

    Vigorito : "Faire l’impossible pour rester en Serie A"

    Pourtant les giallorossi ne sont pas ceux qui commettent le plus de fautes en Serie A ( 10ème avec 157 fautes commises). Le bât qui blesse reste son inefficacité dans la surface de vérité qui l’empêche de décoller. Effectivement, marquer six buts en l’espace de 13 matches n’est pas assez suffisant pour rester dans l’élite du football italien. Pour créer un électrochoc, Marco Baroni est éjecté après les neuf premières journées sans avoir marqué le moindre but. Roberto de Zerbi va réussir où son prédécesseur a échoué. Désormais à chaque match de Benevento, l’équipe marque. De quoi rendre le sourire au président qui croit de nouveau en son étoile pour conjurer le mauvais sort : "Nous ferons le possible et l’impossible pour rester en Serie A et battre le troisième record : se maintenant après douze défaites consécutives", disait-il après la défaite rageante à l’Allianz Stadium pour les 120 ans de la Juventus. Si une défaite est plus rageante que toutes les autres, cela pourrait bien être celle-ci.

    Alors que les hommes de Massimiliano Allegri pensaient que ce n’était qu’une formalité, ils vont avoir très vite les pieds sur terre. La lumière de l’espoir de Benevento est dans les pieds d’Amato Ciciretti et plus précisément dans sa patte gauche. L’ailier droit va jeter un froid chez les bianconeri en inscrivant un coup franc aux abords de la surface. Et c’est toute une Serie A qui rêve de voir le promu s’imposer dans le Piémont. Hélas, la Vieille Dame va revenir et s’imposer dans son antre avant la trêve internationale.

    Les hommes de Roberto de Zarbi veulent travailler sur les bonnes choses démontrées face à la Juve pour recevoir Sassuolo et débloquer enfin son compteur de points. Mais le mauvais sort semble coller à la peau des joueurs de Benevento. Bien qu’ils parviennent à ouvrir le score très rapidement, les neroverdi vont renverser la situation et réitérer ce qu’a connu le promu contre le Genoa ou encore Cagliari. En fin de compte, les larmes des tifosi giallorossi ne finissent plus de couler et ces dernières se posent-elles même la question : quand est-ce que le mauvais oeil va-t-il s’écarter de Benevento ? Éléments de réponse lundi soir à Bergame pour y affronter l’Atalanta qui est qualifié pour les 1/16ème de finale de l’Europa League. Rien que ça. Mais rien n’est perdu d’avance puisque Crotone avait su se maintenir à l’ultime journée de la saison dernière. A mi-saison, le club calabrais n’avait que 9 points...

    Read more »
RSS
Free traffic exchange PropellerAds
loading...
MyBacklink Annuaire sites Francais Annuaire de MAX !